Du 3 au 10 novembre, l’Union Européenne, le Portugal, le Brésil, l’Espagne et la France ont conduit l’opération African NEMO – acronyme de Navy’s Exercise for Maritime Operation – dans le Golfe de Guinée. Le programme de l’Union Européenne GoGin – Gulf of Guinea inter-régional network – a apporté son soutien lors de l’opération. De plus, GoGIN a mobilisé les forces de marine de 14 pays concernés. L’exercice avait pour but principal de lutter contre la piraterie et la pêche illégale et il a été décrit comme une des plus grandes opérations maritimes conduites depuis 2013. La piraterie, le trafic de drogue en mer, la pêche illégale et la pollution marine sont des menaces directes au commerce maritime et au développement économique des pays du Golfe de Guinée. En 2013 la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Communauté économique de l’Afrique Centrale (CEEAC) ont créé deux centres régionaux de sécurité maritime respectivement basés à Abidjan (CRESMAO) à Yaoundé (CRESMAC).  African NEMO a mobilisé une vingtaine de navires, cinq aéronefs et quelques centaines de forces de sécurité afin de conduire des interventions en temps réel. Les pays participants ont l’ambition de reproduire cet exercice au moins une fois par ans durant les prochaines années.